Vente itinérante de Thermopompe

La sollicitation à domicile recommence en Estrie

 

L’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) met en garde la population contre les vendeurs itinérants de thermopompes (ou centrales thermiques). Ceux-ci recommencent la sollicitation téléphonique ou à domicile.

 

Le récit d’une consommatrice illustre l’approche typique de ces vendeurs: «Ils m’ont dit avoir fait d’autres visites dans le secteur. Ils ont éveillé mon intérêt en parlant d’envoyer un analyste qui pourrait me conseiller pour diminuer mes coûts de chauffage. J’ai donc accepté de leur donner un rendez-vous. Rendu là il m’a présenté sa machine et m’a parlé de subvention. C’était convaincant. C’est après son départ que j’ai commencé à avoir des doutes».

 

«Dans la réalité, les produits sont souvent inadéquats pour la maison et sont vendus à prix abusifs. Quant aux promesses d’économie d,énergie, elles sont fortement exagérées» indique Sylvie Bonin, coordonnatrice de l’ACEF.

 

L’organisme rappelle que, dans les cas de solicitation à domicile, il y a un délai de 10 jours pour annuler le contrat. Ce droit d’annuler est valable même si l’appareil a été installé pendant ce délai.

 

Concertant les fameuses «subventions» promises par les vendeurs, il s,agit de programmes d’efficacité énergétique et du crédit d’impôt Rénovert. Ce crédit d’impôt a été prolongé jusqu’au 31 mars 2018 dans le dernier budget. Il n’y a donc pas d’urgence pour signer quoi que ce soit. L’ACEF vous invite à prendre le temps de planifier les travaux qui correspondent vraiment à vos besoins et à faire affaire avec les commerçants de la région qui ont pignon sur rue.

 

Pour information : Sylvie Bonin

Coordonnatrice de l’ACEF

Téléphone: 819-563-8144